Cortège femmes pour l’arrivée de la Convergence à Paris

Cortège femmes pour l’arrivée de la Convergence à Paris, Catherine Deudon, 1er décembre 1984, © collection particulière. 

En novembre 1984, cinq marches traversent la France, sous le nom de Convergence 84. L'arrivée à Paris est marquée par une importante manifestation, où un regroupement d'associations féministes (le Collectif des femmes immigrées, le Collectif féministe contre le racisme) appelle à organiser un cortège femmes. Sous la banderole « contre le sexisme, contre le racisme, solidarité », ces femmes manifestent « pour la régularisation de tous les immigré-e-s « , « un statut autonome pour les femmes immigrées », « l'égalité des droits pour tous et toutes ». Le Collectif femmes immigrées y diffuse une publication critiquant les politiques de regroupement familial. Les regroupements de femmes immigrées et les initiatives pour les droits des femmes immigrées bénéficient aussi d'un engagement plus important des organisations françaises de solidarité, qui, d'abord centrées avant tout sur la solidarité avec les travailleurs immigrés, pensés exclusivement au masculin, prennent progressivement en compte l'existence des femmes et leurs aspirations.

Collectif femmes immigrées

Le Collectif de soutien aux femmes sans papiers devient en 1983 le Collectif femmes immigrées, qui continue ses activités jusqu’à la fin des années 80. Le CFI est un regroupement de collectifs et d’associations de l’immigration ou de solidarité ainsi que de femmes à titre individuel.

Le Collectif femmes immigrées s’efforce de synthétiser les revendications des femmes immigrées pour l’égalité et pour « un statut autonome ». Le regroupement familial est un enjeu pour les femmes, dont le droit au séjour dans ce cadre dépend du bon vouloir du mari, et se trouve limité par les dispositions légales restrictives. Jusqu’en 1984, les personnes rejoignant un parent ou un conjoint ne reçoivent qu’une carte « membre de famille » et doivent demander une autorisation de travail pour occuper un emploi. Le regroupement familial est un enjeu dans les politiques et de nombreuses dispositions législatives et réglementaires visent à l’encadrer, comme en 1974, 1976, 1977, et 1984 avec la suppression de la procédure d’admission sur place.